Recrutement des normaliens étudiants

, par Administrateur

Département Littératures et langage

Le département Littératures et langage recrute des étudiantes et étudiants issus des Universités et des CPGE, par la voie du Concours normalien étudiant Lettres (CNEL). Au moment de leur candidature, les candidats doivent être inscrits dans une formation de niveau L3 ou équivalent.

 

DATES DE LA SESSION 2021

Fin de dépôt des candidatures : 21 avril 2021 Réunion du jury d’admissibilité : 19 mai 2021 
Épreuves : épreuve écrite le 8 juin 2021 ; entretiens oraux les 7-9 juin 2021
Réunion du jury d’admission : 7 juillet 2021

 

COMMENT PRÉSENTER VOTRE CANDIDATURE ?

L’ensemble du dossier sera déposé en ligne uniquement via l’application dédiée dont le lien se trouve sur le site général de l’Ecole Normale Supérieure.

Le dossier de candidature comprendra a minima les pièces indiquées sur la page "Recrutement des normaliens étudiants en Lettres, § "Organisation générale".

Les candidats peuvent présenter leur candidature dans deux départements. S’ils sont déclarés admissibles par ces deux départements, ils devront choisir le département pour lequel ils passeront les épreuves d’admission (et auquel ils seront rattachés en cas de réussite au concours).

Nous vous invitons vivement à consulter la page d’informations générales consacrée au concours ainsi que la plaquette PDF.

 

PHASES D’ADMISSIBILITÉ ET D’ADMISSION

La sélection comporte une phase d’admissibilité sur dossier suivie de deux épreuves d’admission (une épreuve écrite et une épreuve orale). Cette sélection est effectuée par un jury d’enseignants-chercheurs du département Littératures et langage qui évalue l’aptitude du candidat à la recherche en littérature, linguistique, langues et civilisations étrangères, selon la nature du projet de recherche et d’études présenté.

Outre la littérature française et comparée, le département Littératures et langage accueillera les projets de recherche et d’études portant sur les domaines étrangers suivants : littérature anglophone, littérature arabophone, aire germanophone, aire hispanophone, littérature et civilisation italiennes, études slaves.

Les critères de sélection des dossiers en vue des épreuves d’admission sont à la fois l’excellence du candidat dans son cursus scolaire et universitaire, et l’adéquation entre son projet et la formation dispensée par le département Littératures et langage.

Candidates et candidats sont invités à lire attentivement les rapports du jury publiés annuellement sur le site de l’ENS (lien) et à prendre connaissance des informations présentées sur cette page.

 

Les candidats retenus après cette première sélection sur dossier seront convoqués aux épreuves d’admission :

- une épreuve écrite de trois heures.
Les étudiants qui se portent candidats au département Littératures et langage disposeront de 3h pour analyser un ou deux textes (littéraires, critiques ou théoriques). Ils seront guidés dans leur analyse par une question générale et, éventuellement, par une question secondaire en lien avec le corpus retenu dans leur projet de recherche.
Les candidats en littératures et civilisations étrangères travailleront sur un ou deux textes et seront guidés par une ou deux questions. Texte(s) et question(s) seront dans la langue étrangère choisie par le candidat, et la rédaction de l’épreuve se fera dans cette même langue. L’usage du dictionnaire n’est pas autorisé. Un passage ciblé pourra donner lieu à un bref exercice de traduction.

- un entretien individuel de 20 minutes avec les membres de commission Littératures étrangères. Au cours de cette audition le candidat commencera par présenter en français son parcours et son projet d’études et de recherche (10 mn). Suivront 10 minutes de questions, qui pourront porter sur certains aspects du dossier présenté par le candidat, sur ses lectures personnelles, ses centres d’intérêt, son projet universitaire et professionnel, ainsi que sur la façon dont il entend composer sa scolarité à l’ENS. Pour les candidats en littératures et civilisations étrangères, l’entretien sera très largement conduit dans la langue étrangère qu’ils auront choisie.

 

SCOLARITÉ DES ÉTUDIANTS NORMALIENS À L’ENS

Les étudiants admis suivent une scolarité de trois ans à l’ENS. Il leur est possible d’intercaler, au cours de cette période, plusieurs années ou semestres de césure.

Au cours de leur scolarité, les étudiants normaliens valident un Master orienté recherche, soit à l’ENS (par ex. le Master Littératures du département Littératures et langage), soit à l’Université. Ils peuvent également candidater au statut d’auditeurs libres admis à préparer l’une des agrégations de lettres ou de langue préparées au sein du département Littératures et langage.

Notez que le Concours étudiant normalien est distinct du processus de recrutement en Master, mais que les étudiants normaliens sont bien sûr invités à s’inscrire, s’ils le souhaitent, au parcours de Master "Littératures" porté par le département.

Chaque année, les étudiants s’inscrivent au Diplôme de l’ENS et valident parallèlement à leur cursus universitaire un certain nombre de cours offerts à l’ENS dans leur département principal de rattachement et dans les autres départements. Ils peuvent également effectuer des stages (dans l’administration publique ou dans le secteur privé, en France ou à l’étranger), ainsi que des séjours d’études et d’échanges internationaux avec les institutions partenaires, afin de valider des « expériences d’ouverture » dont fera mention leur Diplôme.

Les étudiants normaliens ont enfin la possibilité de candidater aux contrats doctoraux spécifiques, à l’issue de leur scolarité à l’École et au terme d’une pré-sélection.
 
Pour tout renseignement, contactez le secrétariat du département Littératures et langage au 01.44.32.30.21 ou par mail : secretariat.lila@ens.fr

 

RAPPORT DU JURY DU DÉPARTEMENT DE LITTÉRATURES, SESSION 2020

Le jury du Département Littératures et langage se compose de deux commissions : une commission « Langues », qui examine les dossiers de candidates et candidats dont le projet de recherche se situe dans le domaine des littératures et civilisations étrangères, et une commission « Littératures française et comparée », qui évalue les dossiers des candidats en littérature française et en littérature comparée. C’est le jury de Département qui décide, sur la base du projet de recherche, d’attribuer les dossiers à l’une ou l’autre des deux commissions.

Quelques chiffres
Le jury du Département Littératures et langage a reçu 118 dossiers de candidatures lors de la session 2020, soit une augmentation sensible par rapport aux 90 dossiers de 2019 (+31%).
Les candidats viennent majoritairement de CPGE (environ 72%), évidemment plus familiers du concours de l’ENS. Les autres candidats ont souvent fréquenté aussi les CPGE pendant un ou deux ans avant de rejoindre l’université.

La commission « Littératures française et comparée » a examiné 86 dossiers de candidatures. 68 candidats avaient proposé un projet de littérature de langue française, et 18 un projet de littérature comparée (c’est-à-dire prenant pour objet un corpus de plusieurs œuvres d’aires culturelles et linguistiques différentes). 12 candidats ont été retenus pour passer les épreuves d’admission. 5 ont été proposés pour admission, ce qui correspond à 5,8% des candidatures : ce taux d’admission est comparable à celui de l’an dernier (6,1%).

La commission « Langues » a examiné 24 dossiers de candidature en littératures et civilisations étrangères, contre 25 l’année précédente. Les dossiers présentaient des projets de recherche orientés pour l’essentiel vers la littérature anglophone, mais également vers les littératures et civilisations italienne (4 dossiers), germanique (2 dossiers), hispanophone (2 dossiers), arabophone (1 dossier) et russophone (1 dossier). 7 candidats ont été retenus pour passer les épreuves d’admission (contre 9 en 2019). 5 ont été proposés pour admission (contre 4 en 2019).

Des 10 candidats proposés par le jury du Département pour admission sur liste principale du CNEL, 2 ont intégré l’ENS par le concours A/L. Des 3 candidats classés sur liste complémentaire, 1 a intégré l’ENS par le concours A/L, 2 se sont désistés.

 

Évaluation des dossiers

Le jury a évalué : la formation des candidats ; leur aptitude à la recherche et la qualité du projet proposé ; l’adéquation entre le projet présenté et la formation dispensée par le département Littérature et langages.
Le jury apprécie en particulier : la clarté et l’intérêt du propos ; l’originalité éventuelle de l’objet étudié ou de la méthode suivie ; la connaissance du domaine concerné ; la conceptualisation et le raisonnement. Ce projet n’est pas toutefois un travail achevé et peut présenter des lacunes ou des imperfections qui ne sont pas rédhibitoires.
Le jury observe aussi le niveau du candidat dans les matières pertinentes pour la scolarité à l’ENS au département de Littératures, ainsi que le parcours général du candidat. Notons au passage qu’on n’attend pas des candidats que leur parcours soit une trajectoire linéaire, tendue depuis toujours vers le même but et exempte de tout aléa. La lettre de motivation est le bon lieu pour présenter le profil général du candidat de manière synthétique : on peut éventuellement y expliquer les points atypiques du dossier ou y clarifier la chronologie du parcours.

 

Bilan des épreuves de la session 2020

L’entretien a permis de mettre en valeur les étudiants qui ont construit un projet de recherche personnel, capables de discuter les références théoriques ou critiques qu’ils y mentionnent, qui mobilisent avec pertinence leurs connaissances. Le jury apprécie que les candidats se soient renseignés non seulement sur l’ENS mais aussi sur le département de Littératures, sur les cours et les formations qu’il propose (comme le master Littératures, la préparation à l’agrégation, etc.).
Au cours de la seconde audition, les candidats présentaient leur commentaire pendant 10 à 15 minutes, suivies de 5 à 10 minutes de questions et d’échanges avec le jury. Les textes proposés par la commission « Langues », ainsi que les questions posées par le jury étaient dans la langue étrangère correspondant au domaine de spécialité du candidat. Le commentaire de texte devait se faire dans cette même langue.Le commentaire du document ne devait pas forcément prendre la forme d’une explication de texte ligne à ligne, étant donné la brièveté de l’exposé (10 à 15 minutes). Le candidat devait avant tout dégager les axes principaux d’étude qui lui semblaient pertinents sur le texte proposé, et appuyer cette synthèse sur plusieurs remarques précises d’analyse du texte. La discussion avec le jury était l’occasion de revenir sur les grands enjeux du texte, sur l’analyse précise de son écriture (en revenant par exemple sur une analyse du candidat, ou au contraire en soumettant à sa sagacité un extrait qu’il n’avait pas commenté pendant son exposé), ou encore sur la relation entre le texte proposé et le projet du candidat.L’objectif d’une telle épreuve est d’évaluer les facultés d’analyse et de synthèse du candidat, ainsi que sa capacité à réagir face à un texte potentiellement inconnu, parfois déconcertant, mais lié d’une manière ou d’une autre à son projet.

 

Sujets donnés à l’épreuve orale du CNEL en 2020

Nous rappelons que les textes proposés aux candidats étaient liés à leur sujet de recherche.

Commission Littérature française et comparée
Beckett, Samuel, En attendant Godot, Minuit, 1952 (acte II)
Beckett, Samuel, Oh les beaux jours, Minuit, 1962 (acte I)
Duras, Marguerite, Le Ravissement de Lol V. Stein [1964], Folio, 2007.
Genet, Jean, Le Funambule [1983], « Poésies/Gallimard », Gallimard, 1999.
Giono, Jean, Le Hussard sur le toit [1951], Œuvres romanesques complètes, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », t. IV (p. 242-243)
Giraudoux, Jean, Électre [1937], Le Livre de Poche, 1991 (acte II, scène 8)
Longin, Traité du sublime, Le Livre de Poche, 1995 (« De la sublimité qui se tire des circonstances »)
Proust, Marcel, La Prisonnière [1923], « Bibliothèque de la Pléiade », Gallimard, t. III, 1954 (p. 260).
Valéry, Paul, « La philosophie de la danse » [1936] Œuvres I, Variété, Paris, Gallimard, 1957, p. 1390-1403.
Villiers de l’Isle-Adam, « Le Tueur de cygnes » [1887], Œuvres complètes, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », t. II, 1986.
Woolf, Virginia, Flush [1933], Œuvres romanesques, Gallimard, « Bibliothèque de la Pléiade », t. II, 2012.
Zola, Émile, La bête humaine [1890], Folio, 2001 (ch. I)

Commission Littératures étrangères
Allemand
• Arthur Schnitzler, Traumnovelle (1926), extrait du chapitre 1
Anglais
• Ivy Compton-Burnett, A Family and a Fortune (1939), chapter 1
• Ivy Compton-Burnett, Manservant and Maidservant, incipit 
• James Joyce, The Dead [extrait]
• Jack Kerouac, On the Road [extrait]
Espagnol
• Juan Boscán, Leandro (1ère éd. 1543), v. 856-933.
• Julio Cortazar, Rayuela, 1963, chap. 9.
Italien
• Trois extraits de : Emilio Praga, Penombre, « Preludio » ; Arrigo Boito, Il libro dei versi, « A Emilio Praga » ; Emilio Praga, Trasparenze, « Versi scritti in un giorno buio (ad Arrigo Boito).