Étalement et interruption de scolarité

, par Pierre Musitelli

 

 

 

Distinguer l’interruption de scolarité et l’étalement de scolarité

 

Les nouvelles règlementations nationales limitent le dispositif de la césure à une seule année par cycle d’études. En conséquence, afin de permettre aux normaliens élèves et étudiants d’allonger jusqu’à un maximum de 6 années la durée de leur scolarité normalienne, la DEVE propose deux aménagements possibles :

 

L’étalement de scolarité

Il est permet d’alonger la durée de la scolarité normalienne afin de réaliser des stages, des séjours à l’étranger, des formations complémentaires, etc.
Fractionnable en semestres, l’étalement de scolarité permet la validation de crédits ECTS et d’expériences d’ouverture.
Les normaliens en étalement de scolarité doivent obligatoirement rendre un programme d’études et bénéficient d’un accompagnement pédagogique pendant la période d’étalement ; les activités d’ouverture ou de formation, les cours, les stages et les séjours peuvent être validés dans le cadre du DENS.
Ces années d’étalement de la scolarité correspondent à un congé sans traitement (CST) pour les élèves normaliens (sauf s’ils se trouvent en 4e et dernière année de scolarité rémunérée) et à un congé sans bourse pour les élèves de la Sélection internationale et les étudiants bénéficiant d’une bourse de l’ENS.

 

 
L’interruption de scolarité

Elle peut répondre à des convenances personnelles. Elle est d’un an maximum sur toute la scolarité, non fractionnable en semestres. Les normaliens en interruption de scolarité ne rendent pas de programme d’études, ne bénéficient pas d’un suivi pédagogique et ne peuvent valider aucun enseignement ni aucune expérience d’ouverture dans le cadre du DENS. Aucune convention de stage n’est possible.

 

 

Formuler une demande de congé

Les formulaires de demande de congé portant sur le S1 ou la totalité de l’année suivante se téléchargent à cette adresse et doivent être retournés au CoST (après signature de la direction des études du département de rattachement) vers le milieu du mois de juin de l’année en cours.
Une seconde campagne de demande de congé ouvre en novembre pour le S2 de l’année en cours.

 

 

Demander sa réintégration

Les normaliens en interruption ou en étalement de scolarité doivent obligatoirement signifier à leur département et au CoST leur souhait de reprendre leur scolarité à l’École.
Un formulaire de demande de réintégration est disponible à cet effet sur l’Intranet.
La demande de reprise de scolarité doit être présentée à la direction générale des services, au plus tard le 10 janvier (en cas de reprise au 1er mars) ou le 10 juin (en cas de réintégration au 1er septembre).
Cette procédure est obligatoire. Elle permet notamment la remise en paiement des élèves normaliens.