La justice poétique. Concepts, figures, pratiques

, par Pierre Musitelli

 

S2 – 8 séances le jeudi de 18h à 20h : 15 février, 10 mars (exceptionnellement un mercredi), 25 mars, 1er avril, 8 avril, 15 avril, 13 mai, 17 mai. Visioconférence (sauf contre-indication).

Renseignements : Benoît Berthelier (ENS, philosophie), benoit.berthelier@ens.psl.eu ; Pauline Hortolland (Université de Paris, littérature anglaise) pauline.hortolland@etu.u-paris.fr

 

 

DESCRIPTIF DU SEMINAIRE 

IMG/jpg/programme_justice_poe_tique_se_minaires2_-_copie.jpgLa justice poétique apparaît bien d’abord comme une justice de fiction, lieu des dei ex machina et des rétributions fatidiques. Ainsi, on l’évoque souvent avec ironie, parce qu’elle n’est au fond qu’une fausse justice, une justice de pacotille trafiquée par l’écrivain, une justice qui n’est jamais rendue et qui ne fait jamais l’épreuve d’un véritable « procès ». La justice du poète n’aurait donc rien à voir avec la justice proprement dite : elle serait cette justice paradoxale, fictionnelle mais idéale, à la fois image de justice, certes, mais image infaillible, d’où toute injustice a été éradiquée in fine par la récompense des bons et la punition des méchants. A rebours de cette justice poétique à la fois idéale et artificieuse, on trouve chez Martha Nussbaum une « poetic justice » toute différente, à la fois éthique du jugement et école d’empathie, ouvrant la voie d’une réforme profonde de la pratique du droit et de la citoyenneté. Antidote au « juge-robot » rêvé par certains de nos contemporains, le juge-poète, ou plutôt le « poète-juge », saurait prendre soin de la justice elle-même et non pas seulement la singer par des artifices poétiques. Mais avant de savoir ce que peut la « justice poétique » et d’interroger ses pratiques, il faudra d’abord se demander ce qu’elle est, comment construire son concept et décrire ses figures. Sans s’en tenir aux thèses de Martha Nussbaum, il s’agira de chercher, en quelques points choisis de l’histoire philosophique et littéraire, des ressources critiques pour clarifier ou remodeler la notion de « justice poétique » et la sortir de ses paradoxes.

 

 

Portfolio