Séminaires associés 2020-2021

, par Pierre Musitelli

 

 

Les descriptifs, programmes et calendrier des séances seront progressivement renseignés sur cette page. 

 

 

 

Proust. Le champ proustien. Séminaire de recherche sous forme de trois journées d’étude
Responsable : Nathalie Mauriac Dyer (ITEM, ENS-CNRS) - S1 et S2, amphi GALOIS, 3 dates : 27/11/2020 ; 12/03 et 02/06/2021 ; 09h-18h

Les actes de ces Journées d’étude font l’objet d’une publication l’année suivante dans le Bulletin d’informations proustiennes (Éditions Rue d’Ulm). Les programmes détaillés seront annoncés ultérieurement. Pour tout renseignement et pour assister aux séances, merci de s’enregistrer auprès de : nathalie.mauriac@ens.psl.eu

– 27/11/2020 : « L’exercice de la parole », journée organisée par Geneviève Henrot (Univ. Padoue). 
– 12/03/2021 : Journée ouverte aux travaux en cours, organisée par Nathalie Mauriac Dyer (ITEM-CNRS).
– 02/06/2021 : « L’édition de luxe d’À l’ombre des jeunes filles en fleurs : un manuscrit dispersé et ses lectures », Journée organisée par Nathalie Mauriac Dyer (ITEM-CNRS) et Pyra Wise (ITEM-CNRS).

 


Proust. Séminaire d’édition génétique
Responsable : Nathalie Mauriac Dyer (ITEM, ENS-CNRS) - S1 et S2 ; mercredi ; 14h30-16h30 ; 8 séances ; en salle IHMC les 21/10, 20/01, 17/02, 17/03, 14/04, 26/05 ; en salle INFO 5 les 18/11 et 09/12 

Ce séminaire qui s’adresse aussi bien aux proustiens chevronnés qu’aux débutants a pour objet la relecture et le commentaire des cahiers de brouillon d’À la recherche du temps perdu conservés à la Bibliothèque nationale de France, dans le contexte de leur édition génétique et critique aux éditions Brepols-BnF (Cahiers publiés : 26, 44, 53, 54, 67, 71). Nous travaillons à partir des fac-similés numériques aujourd’hui disponibles sur gallica.fr. En 2020-2021, nous finirons la relecture du Cahier 2, un des cahiers du Contre Sainte-Beuve (1909). 

Comme l’année universitaire passée, les séances auront lieu le cas échéant via Zoom. Pour tout renseignement et pour assister aux séances, merci de s’enregistrer auprès de : nathalie.mauriac@ens.psl.eu

 


Séminaire général de critique génétique
Aurèle Crasson (ITEM, ENS-CNRS) et Franz Johansson (ITEM, Sorbonne Université) - S1 et S2, mensuel ; 17h-19h ; 8 séances : en salle DUSSANE les 13/11 et 12/01 ; en salle Théodule RIBOT (29 rue d’Ulm) les 16/02, 09/03, 16/04, 11/05, 15/06 ; salle en attente les 08/12 et 08/06

Consulter le programme : http://www.item.ens.fr/sg_2021/

 


Bibliothèque d’auteur : genèse des œuvres entre lectures et écriture
Responsables : Pierre Musitelli (ENS) et Christian Del Vento (Sorbonne Nouvelle/ITEM) - S2, mensuel

 


Traitement automatique des langues pour les Humanités numériques (cours du Master « Humanités numériques » PSL)
Contacter : thierry.poibeau@ens.psl.eu

 

 

Poésie et musique à la Renaissance
Responsable : Christophe Dupraz (ENS) - S2

3 ECTS (Validation : travail oral ou écrit). Vendredi, 10h–12h, salle espace Lettres 1. Premier cours : vendredi 22 janvier.
Comme les années passées, le séminaire s’attachera à aborder les relations entre la poésie et la musique à la Renaissance. La chanson polyphonique française, dont nous nous attacherons à retracer la double évolution sur le plan poétique et sur le plan musical, sera le thème de l’année 2020–2021. D’un côté, nous verrons la chanson se détourner, avec Clément Marot, des formes fixes de la poésie médiévale. Quant à la « révolution poétique » de la génération de Ronsard et Du Bellay (La Deffence et Illustration de la Langue Francoyse, 1549), elle engage explicitement la musique dans un mouvement qui engage la conception même de la poésie en France. D’un autre côté, nous suivrons l’évolution des procédés musicaux mis en œuvre dans la constitution et dans la composition des chansons, évolution placée sous le signe de la rhétorique musicale. Nous évoquerons en parallèle la naissance de l’imprimerie musicale en France, qui joue un rôle décisif dans la diffusion de la chanson polyphonique française dans l’Europe de la Renaissance. Prérequis : il n’est pas nécessaire de savoir lire la musique.